Séjour Shanghai

Ville jeune, Shanghai s'est développée avec les germes du capitalisme moderne en Chine. Elle porte donc plus que d'autres les traces de la culture étrangère, sans avoir été beaucoup marquée de l'empreinte de la culture traditionnelle chinoise.
Ses édifices les plus représentatifs sont ceux de style occidental sur le Bund, construits dans les années 1920 et 1930, et qui abritaient les filiales shanghaïennes de presque toutes les grandes banques et sociétés transnationales au monde. Ils sont aujourd'hui devenus un des symboles de Shanghai.

Dans les années 1960 à 1970, par manque de logements et de lieux de divertissement, les jeunes amoureux en quête d'un lieu de rendez-vous idéal se réunissaient souvent sur la digue du Bund. A la tombée de la nuit, ces silhouettes de jeunes amoureux sont même devenues un des « paysages » du Bund.
A partir du début des années 90, ce phénomène a peu à peu disparu. Le parc de logements s'est rapidement développé, les espaces verts ont fleuri dans la ville, fournissant des alternatives au Bund pour les jeunes gens. Aujourd'hui, on y voit surtout des personnes âgées y faire des exercices physiques le matin et des touristes qui y contemplent le fleuve Huangpu et la baie le soir.

Shanghai se caractérise également par une forme architecturale particulière appelée nongtang. Il s'agit en fait de petites et étroites cours mitoyennes entourées de logements occupés par plusieurs familles. Pour les simples Shanghaiens qui vivaient dans les nongtang, l'exiguïté des lieux était certes une source d'inconfort mais en même temps elle a donné naissance à de fortes amitiés entre voisins.
Aujourd'hui, la plupart des habitants ont déjà été transférés dans de nouveaux quartiers résidentiels tandis que des promoteurs immobiliers clairvoyants ont mis la main sur les nongtang, qu'ils ont fait reconstruire et décorer, les transformant en bars, petits restaurants, boutiques, et autres lieux à la mode pour les Shanghaiens et les étrangers résidant à Shanghai.

En partant du Bund vers l'ouest et on longeant la section est de la rue de Nankin, on débouche sur la rue piétonne de Nanjinglu, la plus commerçante de Shanghai, là où les touristes venus de tous le pays et de l'étranger peuvent trouver toutes les marchandises dont ils rêvent.
Pour les Shanghaïens, et surtout les jeunes Shanghaïennes, le nec plus ultra se trouvera rue de Huaihai et dans le quartier de Xujiahui, là où la qualité est la meilleure. Les Shanghaïens aiment suivre la mode. Ils fixent leur regard sur le monde entier et au cours des dernières années, beaucoup de vêtements de marques étrangères comme Pierre Cardin, Adidas et bien d'autres ont fait leur entrée à Shanghai. Les restaurant étrangers y sont également de plus en plus nombreux.

Paradis de la consommation mais aussi ville culturelle, des arts d'essence totalement différente comme le théâtre traditionnel chinois, la musique symphonique occidentale ou encore la musique de chambre s'y côtoient harmonieusement et trouvent un public d'amateurs fourni.
Les étrangers qui sont passés par Shanghai ne s'y sentent pas dépaysés et retrouvent beaucoup de choses qui leur sont familières. La raison en est très simple : elle tient à la volonté des Shanghaïens de faire de leur ville une métropole internationale.